Nos actualités

Instagram : Le like tombe en dislike’

21/10/19 - Non classé

Instagram, filiale du géant Facebook, a officiellement annoncé la mise en place de tests partout dans le monde afin de supprimer le nombre de likes, ainsi que le compteur de vues vidéos pour les publications sur sa plateforme.

L’objectif ? Réduire notre dépendance à cet indicateur pour le moins pervers !

Dans un futur proche, seul l’utilisateur à l’origine du post sera donc capable de quantifier/d’identifier les interactions et la viralité de ses publications.

 

Un contexte particulier

Le like, à ce jour complètement acquis à la cause des utilisateurs, a pourtant été détourné de sa fonction première. De manière primitive, il n’est que l’expression digitalisée d’une approbation, d’un goût. Étant pourtant devenu un indicateur de performance visant à quantifier l’influence d’un utilisateur, sa justesse et sa pertinence sont remises en question.

Beaucoup de polémiques entourent la plateforme : monétisation des publications, achat de likes, audiences fantômes, ghost-liking… C’est donc dans une logique de transparence qu’Instagram souhaite équilibrer les pouvoirs de chacun. Demain, tous les utilisateurs et ce, quelles que soient leurs audiences, seront sur un même pied d’égalité : fini la course aux likes ! focus sur le brand content !

Instagram explique : « Nous voulons que vos amis se concentrent sur les photos et les vidéos que vous partagez, pas sur le nombre de likes qu’elles récoltent. Il en va de même pour les utilisateurs professionnels ». Le message est clair : moins de comparaison et de compétition, plus de focalisation sur le contenu.

 

Mais concrètement, ça change quoi pour les marques ?

Les marques feront face à de nouvelles règles du jeu :

  • Repenser la monétisation des contenus : aujourd’hui les publications sont monétisées en partie pour gonfler des statistiques qui demain seront de moins en moins accessibles si ce n’est inaccessibles. La monétisation est-elle en danger ? Du moins, est-elle à repenser ?
  • Redéfinir la viralité des contenus : le like est un des leviers des algorithmes. S’il disparait demain, les publications seront générées différemment sur les feed utilisateurs. Instagram aura certainement la lourde tâche de créer de nouveaux algorithmes, mais lesquels ?
  • Travailler le brand content : focus sur le contenu et la proposition de valeur marque. Instagram est clair : vous devez capter votre audience par la qualité des contenus proposés.
  • Repenser le benchmarking : il ne sera plus possible de comparer ses performances à celles de concurrents ou de clients.
  • Repenser la stratégie influenceurs : souvent au cœur des campagnes digitales, les influenceurs mobilisent l’étendue de leurs audiences et de forts taux de viralité de leurs contenus pour attirer les annonceurs. Mais en abandonnant le like, Instagram les contraint à redéfinir leur rôle. Finalement, resteront-ils des influenceurs ?

Chaque jour des dizaines de buzz éphémères naissent et meurent sur les réseaux sociaux. Instagram souhaite inciter ses utilisateurs à plus de conscience par une utilisation réfléchie axée contenu. Paradoxal, lorsqu’on sait que la publication la plus likée de tous les temps est un œuf…

Augural / Strateo inscrit son approche des réseaux sociaux dans cette logique : prudence et recentrage sur le contenu.

(cf : https://www.cnews.fr/divertissement/2019-01-15/une-photo-doeuf-bat-le-record-de-sur-instagram-805528 )